"Balance ta fake news", le magazine des BTS Com' du lycée Voltaire à Orléans

Les experts préfèrent souvent parler de "fausse information" ou "infox" désormais, car le terme anglais "fake news" est devenu galvaudé, et a surtout été récupéré par un certain nombre de diffuseurs, eux-mêmes, de fausses infos. Des fausses infos auxquelles nous croyons, bien souvent, parce que notre cerveau en a besoin... Voilà quelques unes de choses que nous avons apprises en préparant ce magazine, avec les étudiants de 1ère année du BTS Com' au lycée Voltaire d'Orléans. Ici on ne s'ennuie pas, on invente des fausses pubs, on rit avec le quizz "vrai ou fake", on détourne des interviews pour créer une fake news dont vous nous direz des nouvelles. Et puis on apprend aussi à faire de vrais reportages, à rencontrer des gens, à leur poser des questions, et à mettre tout cela en forme en respectant leur parole, le B-A BA du journalisme. Bref on explore tous les terrains, pour mieux comprendre et ressortir mieux armés face à la diffusion des fausses informations...

Des journalistes et des chercheurs pour nous guider

   

Merci à Sami Acef, journaliste à l'AFP et "fact checkeur" au service AFP Factuel, créé pour déjouer les pièges des fausses informations. Et merci à Jérémy Nicey, de l'IUT de Tours, enseignant-chercheur à l'IUT de Tours, qui avec ses étudiants a créé "Factoscope", un outil de vérification accessible à tous. Merci aussi à Romain Badouard, chercheur en sciences de l'information et à Albert Moukheiber, neuroscientifique, pour leur éclairage.

© 2016 - C'est comme à la radio
Les  extraits audio qui apparaissent dans nos sons sont utilisés à des fins pédagogiques. Ils ne font l’objet d’aucune exploitation commerciale.
Si vous souhaitez toutefois qu’un de vos sons soit retiré de ce site, contactez nous.                                                                                                                                              
 
Photo Antoine Coquelet